Depuis le 1er janvier 2017, les collectivités territoriales n’ont plus le droit d’utiliser de produits phytosanitaires pour entretenir les espaces verts et les voiries. Tressin s’est donc engagée dans cette démarche dite « zéro phyto ».

Afin de préserver votre santé, la ressource en eau et la biodiversité, la commune a décidé d’établir un « plan de désherbage » de ses espaces minéraux et un « plan de gestion différenciée » de ses espaces verts. Cette démarche est entreprise en collaboration avec le bureau d’études ECO’LogiC.

Obligatoire depuis le 1er janvier 2017 sur les espaces publics (trottoirs devant les habitations inclus), le « zéro phyto » va s’étendre aux particuliers qui ne pourront plus ni acheter ni pulvériser de produits phytosanitaires à compter du 1er janvier 2019.

Cette démarche de développement durable, qui a pour volonté de protéger notre environnement et notre santé, entraînera forcément des évolutions paysagères qu’il sera indispensable d’accueillir avec un regard bienveillant !

Alors, quels changements à Tressin ?

La commune de Tressin a déjà initié la démarche en n’appliquant aucun produit chimique sur l’espace public depuis le début d’année.

Désormais, avec le « zéro phyto », il faudra s’attendre à ce que quelques herbes folles réapparaissent sur certains espaces et colonisent les trottoirs. Sur les abords des routes et sur quelques pelouses, les agents communaux procèdent déjà à une tonte partielle, laissant pousser des herbes hautes qui seront fauchées une fois par an. Ces herbes permettent à toute une microfaune de se développer telle que des insectes butineurs ou certains oiseaux. Cette pratique s’appelle la gestion différenciée. Son objectif est d’adapter l’entretien en fonction des intérêts écologiques, esthétiques et fonctionnels du lieu concerné.

Donc, n’allez surtout pas croire que les agents se tournent les pouces, bien au contraire ! Ils seront tout aussi sollicités, si ce n’est plus, afin de poursuivre l’embellissement de la commune tout en se formant à de nouvelles pratiques.

Quelles sont les différentes techniques d’entretien ?

Les agents ont été formés à l’utilisation d’un nouveau matériel, adapté à cette nouvelle façon d’entretenir les espaces verts et minéraux. Désormais pour limiter la pousse des « herbes spontanées », ils généralisent le paillage dans les massifs (sol recouvert de matériaux organiques comme des copeaux de bois, de l’ardoise, etc.), installent des plantes couvre-sol, utilisent un brossage mécanique des surfaces non déstructurables et envisagent un enherbement des surfaces déstructurables.

Il faudra être patient pour que ces transformations s’intègrent parfaitement dans le paysage. D’ailleurs, pour participer à ces changements, vous pouvez, si vous le souhaitez, entretenir le pied de mur ou le trottoir devant chez vous, à condition que cela se fasse sans pesticides bien entendu !